Le stockage de l’eau de pluie et l’utilisation

L’eau de pluie : une ressource inépuisable

L’environnement se dégrade à grande vitesse et une pénurie d’eau se fait sentir partout dans le monde. Habitué à entendre parler de la sècheresse en Afrique, certains états des Etats-Unis connaissent désormais ce même fléau.

L’eau est alors devenue une denrée rare et il est donc plus que nécessaire de l’utiliser à bon escient. Mais outre l’eau provenant des stations de pompage ou des barrages hydroélectriques, il ne faut pas négliger celle qui tombe littéralement et gratuitement du ciel chaque année : l’eau de pluie.

Le stockage de l’eau de pluie

Afin de stocker l’eau de pluie, il est indispensable d’installer des gouttières sur le toit des bâtiments.

Ensuite, cette eau de pluie sera stockée dans un réservoir en béton, en plastique ou autre matériel afin de la réutiliser. Parmi les nouveautés de la récupération de l’eau de pluie se trouve la citerne souple. Ces réservoirs souples sont de grosses poches en forme d’énormes oreillers qui ne nécessitent pas d’emplacement bien particulier.

De plus, ce type de réservoir peut avoir une durée de vie moyenne de 10 à 15 ans, ce qui est très rentable.

En plus, ils sont enduits de couches protectrices contre les UV et sont totalement étanches, aucun risque donc d’avoir des insectes ou de la poussière entreposée dans ces cuves.

L’utilisation de l’eau de pluie

Après avoir stocké l’eau de pluie dans ces citernes, il ne restera plus qu’à utiliser cette eau précieuse.

En effet, selon plusieurs études, les tâches ménagères sont les activités qui dépensent le plus d’eau potable. Ainsi, afin de réduire cette consommation d’eau potable, il est possible d’utiliser l’eau de pluie dans des activités ménagères.

Parmi ces activités se trouvent le lavage de la voiture, l’eau des toilettes, l’eau pour arroser le jardin et même l’eau pour laver le linge. D’ailleurs, ce type d’eau est totalement propre même sans filtre. Il suffit alors de brancher la poche de récupération d’eau de pluie au système d’adduction d’eau relié à ces activités et le tour est joué.

Récupération de l’eau pluviale : les règles qui régissent l’utilisation d’une citerne souple

La citerne souple est une des solutions privilégiées pour la récupération de l’eau pluviale. Seulement, il est à noter que ce genre de système est régi par des réglementations et des normes d’utilisation qu’il faut prendre en compte.

Le raccordement avec le réseau d’eau potable

L’utilisation d’une citerne souple pour récupérer l’eau de pluie est très réglementée surtout lorsqu’il s’agit de l’utilisation d’un système d’eau potable. Il est donc strictement interdit de faire un raccordement avec le réseau d’eau potable. Il est possible d’alimenter votre réservoir souple avec de l’eau du circuit potable mais l’inverse n’est pas possible. Pour éviter que l’eau de pluie n’entre dans le système potable, l’utilisation d’un système de disconnexion par surverse est fortement recommandée. En plus, pour une utilisation publique, chaque système (toilette, etc) alimenté par de l’eau de pluie doit faire l’objet d’une signalisation avec un pictogramme facile à reconnaitre.

La citerne souple pour une utilisation domestique

Pour une utilisation domestique, la poche souple d’eau de pluie est soumise à quelques normes et réglementations. Il est par exemple interdit de placer des robinets distribuant de l’eau du réseau potable et de l’eau de la citerne de récupération d’eau dans un même endroit. L’exception sera quand même faite pour la cave ou les pièces annexes à la maison. De même, il faut que le réseau de distribution de l’eau de pluie puisse être verrouillé à tout moment. Le système de distribution (canalisation, etc) devra aussi se faire repéré facilement par des pictogrammes et des fiches de mise en service.

La nécessité des déclarations administratives

Pour une utilisation de système de récupération d’eau de pluie comme la citerne souple, certaines formalités administratives sont nécessaires. A cet effet, dès que le système utilise le réseau d’assainissement collectif, une autorisation et une déclaration toutes les deux obligatoires doivent être faites à la collectivité. Des possibles aides administratives (aide fiscale, etc) sont aussi soumises à ces déclarations. Il est donc conseillé de voir les autorités publiques de la région avant d’entreprendre la mise en place d’un système de récupération d’eau de pluie.

Tout savoir sur la citerne souple d’eau de pluie

L’eau devient une denrée de plus en plus rare. Ainsi, nombreuses méthodes de récupérations et de filtration ont été mises en place par l’homme, notamment celles qui font appel à la récupération de l’eau de pluie. La citerne souple fait partie de ces méthodes.

Le principe de mise en place

Tout d’abord, il est important de souligner que la citerne souple ou poche à eau est généralement fabriquée avec du polyester très résistant. Elle est aussi faite avec des matériaux qui doivent être standardisés pour éviter que l’eau puisse s’altérer lors de son stockage. Comme toute autre citerne de récupération d’eau, elle est souvent mise en hauteur. L’endroit censé la contenir devra donc être renforcé au niveau des coins pour éviter les dégâts possibles lorsque la citerne de récupération d’eau se remplit.

L’installation d’une citerne souple

L’installation d’une citerne souple eau de pluie n’est pas très difficile. En effet, elle n’est pas très lourde (lorsqu’elle est vide). Par conséquent, elle peut être manœuvrée aisément par une seule personne.

citerne-souple-recuperation-eau-pluie

Les constructeurs proposent toutefois ces types de citerne de récupération d’eau avec tous les éléments nécessaires pour son utilisation (collecteur, pompe, etc) et des manuels bien détaillés qui permettent une mise en place facile même pour une seule personne. Il ne faut pas oublier que la citerne doit être installée dans un endroit parfaitement stable et propre. Il est préférable de la mettre sur un lit de matériaux spécifiques comme du sable ou du géotextile.

La place idéale pour ce genre de citerne

La place idéale pour ce genre de citerne est dans un endroit où elle ne sera pas trop visible. En effet, c’est objet n’étant pas très esthétique, il est préférable de le masquer. Il faudra simplement qu’elle se trouve à proximité immédiate des conduits de la gouttière principale pour pouvoir récupérer l’eau de pluie facilement. Il faudra aussi la placer près des bâtiments ou des surfaces qui vont utiliser le système pour une gestion optimale de l’eau de pluie.

Citerne souple ou citerne rigide pour la récupération d’eau de pluie ?

Lorsque l’on envisage un projet de récupération d’eau de pluie, il faut choisir entre citerne souple ou citerne rigide. Chaque système possède ses avantages mais aussi des inconvénients. Voici donc une petite comparaison qui va peut être aider l’acheteur à se décider.

Réservoir souple ou réservoir rigide : les avantages

En termes de récupération de pluie, ces types de réservoir ont chacun leurs propres avantages. Tout d’abord, les réservoirs rigides ont une capacité de stockage très grande. La poche souple eau de pluie quand à elle est quand même limitée à une certaine contenance. Ce qui n’empêche qu’elle peut servir aisément une famille entière de 5 personnes pour une contenance de 500 litres. Chaque système est quand même assez hygiénique. La réserve souple empêche toute contamination extérieure et toute formation d’algue par photosynthèse tandis que la réserve rigide peut neutraliser l’acidité de l’eau de pluie. Le coût de ces installations tend à baisser avec leur généralisation. La citerne rigide offre des coûts intéressants lorsque l’emplacement est facilement accessible aux camions et aux grues. La poche souple, quant à elle, est tout de même plus accessible.

Les inconvénients de chaque réservoir

Tout d’abord, le réservoir rigide nécessite un grand emplacement. Dans la plupart des cas, il faudra créer une grande excavation pour déposer la structure. D’un autre côté, en termes de place il faudra aussi prévoir une position plane et parfois en hauteur pour la poche souple. Ensuite, dans les citernes rigides certains composants peuvent contenir des métaux lourds. L’impact de ces métaux sur la santé est déjà démontré. Ils peuvent ainsi être dangereux pour l’homme. Cependant, les réservoirs souples ont une durée de vie limitée. Il faudra compter généralement 5 ans d’utilisation en moyenne, contrairement aux réservoirs rigides qui sont beaucoup plus résistantes. Seulement, il faudra faire des nettoyages fréquents et réguliers. Enfin, il faudra vérifier s’il n’y a pas de micro-organismes qui se tapissent dans le fond de la cuve.

La récupération de l’eau de pluie : un impératif écologique et financier

L’eau est un élément incontournable dans la vie, surtout en ce début du 21ème siècle où la consommation d’eau a littéralement explosé. Les besoins écologiques et le fait que cet élément naturel devient de plus en plus rare font qu’il est devenu impératif de prendre les mesures nécessaires pour ne pas gaspiller l’eau. Spécialement, lorsqu’elle se présente sous forme d’eau de pluie.

Un moyen connu : la citerne de récupération d’eau

Le meilleur moyen connu depuis longtemps est la citerne de récupération d’eau. Elle permet de récupérer l’eau durant les périodes propices pour les stocker.

Dans les régions où la distribution de l’eau n’est pas encore très équitable, la récupération d’eau constitue donc le moyen le plus sûr d’avoir à disposition une eau gratuite et naturelle, mais aussi pour une consommation quotidienne si une certaine filtration est faite pour la rendre potable.

Un geste écologique fort

Le fait de récupérer l’eau de pluie permet non seulement de faire des économies conséquentes sur sa consommation, en plus de cela, il permet aussi de faire un geste important pour la nature.

Les répercussions sur le système écologique sont importantes car le consommateur ne gaspille plus l’eau. Le système de récupération permettra donc d’accomplir les tâches quotidiennes sans pour autant avoir des remords sur la destruction de l’environnement. Il peut ainsi laver sa voiture ou arroser son jardin sans aucun souci écologique.

Citerne souple ou citerne rigide ?

Les deux solutions qui s’offrent aux personnes voulant avoir ces systèmes de récupération sont la citerne souple et la citerne rigide. Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Cependant, le système le plus sollicité en ce moment est la citerne souple « eau de pluie ». C’est une bonne alternative qui allie à la fois praticité et économie.

En plus, des avantages fiscaux existent parfois pour ces systèmes écologiques. En plus d’être un appui à la sauvegarde de l’environnement, ils apportent une aide au pouvoir public dans la distribution de l’eau surtout dans les zones avec un faible rendement d’eau.