Pourquoi Récupérer l’eau de pluie ?

La Récupération d’eau de pluie compte des avantages non négligeables :

Des économies financières:
Le prix de l’eau n’est pas déterminée par sa valeur mais par le coût de son traitement et de son acheminement au robinet. Le réseau d’eau potable en France est dans un état vétuste, il ne répond pas non plus aux exigences des normes Européennes. Dans les prochaines années il devra forcément être réhabilité. En France, 50% des 560 000 km de canalisations ont été posés avant 1965 soit plus de 40 ans. Le coût de réhabilitation est de 77 euros le mètre linéaire. De plus en plus polluée, l’eau du robinet demande de plus en plus de traitement. Ces deux facteurs impliquent que l’eau du réseau sera de plus en plus onéreuse car son coût sera supporté par les collectivités et évidement répercuté chez nous, les consommateurs.
Dès aujourd’hui, son prix ne cesse d’augmenter. De 2004 à 2008, le prix moyen de l’eau a augmenté de 3,3 % par an. A ce jour, le prix moyen du m3 d’eau est de 3,39 €uros / m3.
Les économies annexes sont à prendre en compte:
L’eau de pluie n’est pas calcaire. Elle ne détériore donc pas vos canalisations, appareils ménagers et cumulus, elle vous évite l’utilisation de produit anti-calcaire ou des adoucisseurs d’eau. Les appareils entartrés demandent plus de consommation électrique pour chauffer l’eau.

Un geste citoyen:
Lors des fortes pluies ou des longues périodes pluvieuses, l’eau est stockée momentanément et éliminée plus progressivement.
Ceci permet de lutter en partie contre les inondations et de restreindre les risques de saturation des stations d’assainissement.
Une démarche écologique de protection et préservation des ressources naturelles
Grâce à l’eau de pluie vous allez moins solliciter les nappes phréatiques qui alimentent actuellement le réseau de distribution. Il existe une réelle surexploitation de certaines nappes. Lors des périodes estivales, plusieurs départements français sont régulièrement en restriction d’eau.
Les procédés de traitement pour potabiliser nécessite de l’énergie. L’eau de nos rivières et de nos nappes phréatiques étant plus en plus polluée son traitement devient de plus en plus complexe.
Une meilleure qualité:
Les 2/3 des nappes phréatiques en France sont polluées par une pollution agricole, industrielle, urbaines (les antibiotiques, …). L’eau de pluie est très peu polluée. Sa pollution est à plus de 90 % sous forme de particules et non sous forme dissoute. Cette pollution peut être stoppée par filtration ou décantation.

Une autonomie
Lors de fortes chaleurs pendant les périodes estivales ou de restriction d’eau (de plus en plus fréquentes) vous êtes autonome.

Une valeur ajoutée à votre maison
Un investissement durable qui donnera une valeur ajoutée à votre maison.
Pourquoi faire ?

Faisons un rapide point:
Le cycle de l’eau se déroule de cette façon. L’eau de pluie alimente les rivières et les nappes phréatique d’où nous la puisons, la traitons, la stockons et l’acheminons pour l’utiliser pour nos besoins d’eau non potable tels que WC, lave-linge, arrosage du jardin, remplissage de la piscine, lavage de véhicules, … ?!
Cette eau… vous la payez !
Cette eau… c’est la même qui tombe sur votre toit ! Mais elle, elle est gratuite !
L’article 641 autorise à tout propriétaire « d’user et de disposer » des eaux de pluie tombant dans son jardin.
Mais attention au normes sanitaires.

En effet, voici les utilisation que la norme autorise pour le particulier:

une utilisation à l’extérieure / jardin : arrosage du jardin, du potager, nettoyage des véhicules, remplissage des piscines

une utilisation à l’intérieur de maisons individuelles : alimentation des WC, du lave linge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *